EPS, violence, redressement moral et puis quoi encore !

Annonce, annonce quand tu nous tiens! Depuis longtemps des personnalités prêtent au sport de nombreuses valeurs (respect, Fairplay…) ou des pouvoirs comme forger le caractère, fédérer, émanciper, … Il est aisé de penser que pratiquer un sport rend innée l’acquisition de ces valeurs! Alors comment comprendre l’allocution du Président de la République ce mercredi 5 mai, concernant la violence à l’école? L’Education Physique et Sportive doit-elle servir de « discipline du redressement moral » ?

Dans le communiqué de presse ci-dessous le SNEP-FSU répond au président:

“Il fait un certain nombre d’annonces, contestables car ne répondant pas aux vrais problèmes. Soucieux sans doute de flatter et rassurer les forces les plus réactionnaires, le Président donne l’image d’un système éducatif où tous les établissements scolaires seraient confrontés à la violence.

>>  Lire la suite

« Les pros ont un rôle d’exemplarité »

Après les incidents de PSG-OM, le sociologue Williams Nuytens prévient que la violence dans les stades de L1 pourrait se transporter vers les divisions inférieures. Spécialiste des supporters du Nord et du football amateur (1), le sociologue Williams Nuytens analyse les liens entre violence chez les pros et chez les amateurs.

Les comportements du foot professionnel influent-ils sur ceux des pratiquants? ?

Williams Nuytens. Ils influent à travers l’attitude des joueurs sur le terrain, parfois au travers d’agressions entre joueurs, de joueurs à arbitre. Après le Mondial 2006, par exemple, le coup de boule de Zidane a fait des émules chez les plus jeunes. Mais la majorité des incidents touche les moins de dix-huit ans et les seniors. Comme si, en grandissant, les footballeurs s’adonnaient plus facilement à la violence. Pourquoi? ? Les jeunes sont encadrés par des éducateurs. Les plus âgés par des entraîneurs. Et les enjeux augmentent avec l’âge.

Lire la suite de l’article  >>