Cours le matin, sport l’après-midi: une “opération de communication” (Snep)

Le Snep-FSU, prin­ci­pal syn­di­cat des pro­fes­seurs d’éducation phy­sique et spor­tive (EPS), a estimé mardi que l’expérimentation “cours le matin, sport l’après-midi” était une “opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion” qui ne débou­chait pas sur une véri­table réor­ga­ni­sa­tion des rythmes scolaires.

Annoncée le 25 mai par le ministre de l’Education natio­nale, cette expé­ri­men­ta­tion a débuté à la ren­trée dans 124 col­lèges et lycées.

C’est une “opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion et de mys­ti­fi­ca­tion”, de la “poudre aux yeux”, a déclaré lors d’une confé­rence de presse le secré­taire géné­ral du Snep, Serge Chabrol, sur la base d’une enquête menée auprès des pro­fes­seurs d’EPS des établis­se­ments concer­nés, et dont le dépouille­ment couvre à ce stade 70% des­dits établissements.

Lire la suite de l’article (source : VousNousils) >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *