Claire Pontais : “apprendre en EPS, à quelles conditions ?”

Dans la salle d’à-côté, Claire Pontais, professeur d’EPS à l’IUFM de St Lo, est aux prises avec les connaissances des enseignantes de maternelle : “Et vous, en EPS, comment  faites-vous pour évaluer les gestes que font les enfants, pour s’y retrouver dans leurs productions ?”. De ses propos, on comprend que l’indicateur de la réussite est souvent d’abord dans la tête de l’enseignant, dans son projet.

Elle propose à la salle la classification issue des recherches de Bernard Jeu : “réaliser une performance”, “produire des formes”, “entrer dans un rapport humain” sont les trois grands domaines qui peuvent aider les enseignants à “faire le ménage” dans les productions motrices des élèves, en en décodant les enjeux essentiels. Elle rebondit sur la question d’une participante : “Oui, tu as raison, les nouveaux programmes de l’Ecole primaire ne sont pas le meilleur outil pour faire cela….”

Lire la suite de l’article >>