Le blues des professeurs d’éducation physique

Lu dans “La croix” du 30/04/10

La diminution des effectifs et la priorité donnée dans le programme à l’entretien physique des élèves plutôt qu’à l’apprentissage d’un sport inquiètent les enseignants

«Mens sana in corpore sano. » À en croire la sagesse latine, celui qui sait allier travail de l’esprit et exercice physique détient la clé du bonheur. En vertu de cet adage, les professeurs d’éducation physique et sportive devraient respirer le bien-être. Or, il n’en est rien. Certains d’entre eux seraient même en petite forme morale et physique.

Selon une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l’éducation nationale (1), 70 % des enseignants de plus de 50 ans déclarent souffrir de problèmes de santé liés à l’exercice de leur métier. Ils ont mal essentiellement au dos et aux articulations. Surtout, l’enquête témoigne d’un méchant coup de blues : 83 % de ces professeurs sont « plutôt » et « tout à fait » pessimistes sur l’avenir de leur discipline.

>> Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *