Rentrée pas très sport pour les profs d’EPS

L’humanité

Oubliés les discours présidentiels sur l’importance du sport à l’école : ces enseignants sont les premières victimes des suppressions de poste.

La rentrée à peine digérée, les professeurs d’éducation physique et sportive (EPS) tirent déjà la sonnette d’alarme. Cours de natation supprimés, encadrement des enfants insuffisant, remplacements inexistants… La discipline est touchée de plein fouet par les suppressions de postes dans l’éducation nationale. « Lors de son élection, Nicolas Sarkozy avait pourtant fait de grands discours sur la nécessité de développer le sport à l’école, rappelle Serge Chabrol, le secrétaire général du SNEP-FSU, premier syndicat de la profession. Deux ans plus tard, on s’aperçoit qu’il n’en est rien. »…

Lire l’article source >>

separ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *