Elève Unss: bien, mais peut mieux faire…

Par cette belle matinée ensoleillée le Parisien titrait à sa Une : Rythmes scolaires: place au sport l’après midi!

Dans une belle double page,   Le Parisien et L.Chatel nous informe que le ministre de l’éducation nationale va révolutionner le rythme scolaire: “classe le matin, sport l’après midi”. Pour réussir ce pari, on se servira des professeurs d’EPS qui doivent 3h/semaine d’UNSS et qui pour l’instant n’ont “qu’un petit million de licenciés” à leur actif.

Petit million de licenciés? Pourtant, l’UNSS se positionne en force dans le monde sportif, elle compte plus de 964 432 licenciés à ce jour. Selon l’INSEE, la première fédération sportive est celle du football comptant un peu plus de 2 millions de licenciés. Elle est suivie par celle de tennis comptant 1 million de licenciés. La fédération suivante est l’Équitation avec quelques 600 000 licenciés.

Alors que dire de l’UNSS qui en chiffre correspondrait à la TROISIÈME FÉDÉRATION SPORTIVE FRANÇAISE!!!

Réponse de L.CHATEL relayé par le nouvelobs: “Nous voulons en trois ans multiplier par deux ce chiffre”, a-t-il annoncé sur France Info. Donc pour L.Chatel, ce n’est pas assez, il faut faire plus!!!

Euh… Une recette s’il vous plaît?

OUI:

  1. 4 300 postes d’enseignants d’EPS supprimés en 5 ans
  2. 2 départs à la retraite sur 3 non remplacés
  3. 120% d’augmentation de la précarité en EPS
  4. Des remplacements non assurés
  5. Des options supprimées
  6. 18% d’augmentation du prix de la licence UNSS pour les jeunes s’inscrivant au sport scolaire,
  7. la suppression unilatérale de nombre de championnats de France UNSS…

Source: Snep-fsu

Et en plus il faudrait que les profs d’EPS atteignent le chiffre de 2 millions de licenciés!!! Dans ce cadre là, on se demande vraiment si L.Chatel ne fait pas aujourd’hui encore un bel effet d’annonce!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *